Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Axes de recherche > Optique hyperfréquence, millimétrique et Téra-Hertz

Axe II : Optique hyperfréquence, millimétrique et Téra-Hertz

Cet axe de recherche vise à générer, stabiliser et traiter optiquement de signaux hyperfréquences sur porteuse optique.

Les applications visées sont la génération de références de fréquence micro-ondes ultra-stables pour le déport d’horloges et de signaux analogiques par voie optique. L’étude théorique et expérimentale des liaisons optique-hyperfréquences comme il en existe dans les architectures radar les plus récentes est un autre volet de cet axe. Cet axe vise aussi à proposer de nouvelles architectures d’oscillateurs optoélectroniques largement accordables et/ou ultra-stables.

Les priorités scientifiques sont mises sur :

  • Les micro-résonateurs passifs et actifs pour les oscillateurs optoélectroniques hyperfréquences.
  • L’amplification optique de formes d’onde radar complexes
  • La modélisation des liaisons à fibre et sous-systèmes optique-hyperfréquences
  • Les oscillateurs opto-hypers à lasers bifréquences réinjectés
  • La commande optique d’antennes
  • Le traitement optique des signaux hyperfréquences
  • L’échantillonnage opto haute cadence

Les fonctions hyperfréquences étant obtenues à l’aide de moyens optiques l’extrapolation naturelle de ces développements est la montée en fréquence dans les domaines millimétrique et THz. La pureté spectrale recherchée dans ces domaines de fréquence ainsi que la stabilité de fréquence font l’état de l’art. Ce volet a, en particulier, pour vocation de préparer les besoins futurs en termes de détecteurs hétérodyne à température ambiante et de spectroscopie ultra-résolue dans le domaine THz.

Les priorités scientifiques sont mises sur :

  • La conception et réalisation de lasers bifréquences THz (Verres dopés, cristaux dopés, VCSEL)
  • La "Down-conversion" et stabilisation optoélectronique
  • La stabilisation de battements THz sur les cavités optiques de qualité métrologique
  • La détection hétérodyne THz à température ambiante