Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Équipes > Systèmes Photoniques

Systèmes Photoniques

responsable Patrice FÉRON

Cette équipe étudie les systèmes photoniques pour les architectures lasers, les systèmes de capteurs, les communications optiques.
Diverses technologies à base de fibres optiques standards et spéciales, guides optiques intégrés, composants à semi-conducteurs, micro-nano cavités sont étudiées. Leur réalisation, puis leur mise en œuvre dans des dispositifs ou systèmes pour les télécommunications et les capteurs, font l’objet de caractérisations physique et système très avancées, notamment grâce aux plates-formes de l’équipe.

L’équipe Systèmes Photoniques englobe deux groupes de recherche :

- Le groupe Lasers & Telecoms dont les études sont orientées vers la physique et les applications des composants, des dispositifs photoniques et vers les fonctions optiques pour le traitement optique du signal, les systèmes de capteurs, de transmission à très haut débit ;

- Le groupe Optique Guidée et Capteurs dont les études se focalisent sur les technologies d’optique intégrée et de micro-optique orientées vers le traitement optique du signal et les capteurs pour applications principalement dans les domaines des télécommunications et de la santé ;

Cette équipe abrite 2 plates-formes technologiques :

- le Centre Commun Lannionnais d’Optique (CCLO)

- la Plate-forme d’Evaluation et de Recherche sur les SYStèmes de Télécommunication (Persyst)

Et un plateau technique :

- le plateau technique de CARACtérisations et ASsemblages optiques (Caracas)

L’équipe est composée de personnels de l’UR1 (Enssat et IUT de Lannion), de Télécom Bretagne et du CNRS, constituant une force vive de 62 personnels titulaires ou contractuels (au 1er janvier 2017), répartis comme suit :

  • 27 enseignants/chercheurs (dont 3 éméritats)
  • 16 dotorants et 5 post-doctorants
  • 14 personnels ITA

L’équipe Systèmes Photoniques, c’est aussi 1000 m² de bureaux, 1200 m² de laboratoires (dont 200 m² de salles blanches) et un budget d’environ 1 M€ par an (hors salaires) financé par l’État (45%), la Région Bretagne et l’Europe (50%) et l’Industrie (5%).